Thank you for ordering!

NUMERO 0031

  • Chères lectrices et chers lecteurs Après la célébration des 5 ans de notre magazine, placée sous le signe de la rencontre avec nos Da- gans, vous avez été nombreux à nous féliciter pour cette belle cérémonie et surtout à nous encourager à continuer cette enrichissante aventure. C’est avec beaucoup de plaisir que je vous présente le 31e numéro de Dagan Magazine. Ce numéro est un « Spécial Clinique BIASA ». En effet, ce 4 mai 2024, cette clinique de renom dans la sous-région fêtera ses 40 ans. C’est tout naturellement que l’équipe de la rédaction s’est tour- née vers son médecin-chef, le Docteur Moïse K. FIADJOE, pour mettre en lu- mière cet établissement de soins et faire un focus sur leurs spécialités. C’est ainsi que Pauline Mawussinou Essivi AMOUZOU, sage-femme à la clinique BIASA depuis plus de 30 ans, fait la couverture de cette parution. Elle nous parle de ses débuts, de son expérience et partage avec les davis des conseils éclairés sur ce corps de métier. Autres dédicaces pour ce jubilé de rubis : la rubrique Société qui nous fait l’historique de la clinique et la rubrique Santé où le Dr Moïse FIAD- JOE nous donne l’essentiel sur la Fécondation In Vitro, une de leurs spécialités phare. On ne peut pas parler de la clinique BIASA sans mentionner la Fondation Robert FIADJOE qui fait l’objet de la rubrique Cri du cœur. Dans ce 31e numéro, vous revivrez à travers les lignes et les images les grands mo- ments de la célébration des 5 ans de Dagan Magazine qui ont eu lieu le 30 mars dernier à Agora Senghor à Lomé. Merci à tous, pour votre présence qui a rehaussé l’éclat de cette cérémonie. Nous partageons, avec gratitude, les témoignages de Mr TOULABO Koffi et de Mr Steve MAMBOU NGUIE qui ont fait le déplacement pour assister à cet anniversaire. Les grands moments de la WOMAN NIGHT, du TALK SHOW de CIKA Gol- den and Suites (ancien IOKA), du Vernissage organisé par YAWOA Foundation à l’hôtel ONOMO et de la Journée de la femme organisée par la clinique BIASA sont les actualités qui ont meublé le mois de la femme et que vous retrouverez dans la rubrique ACTU. Pour les 5 années à venir, Dagan Magazine se veut encore plus proches de vous. Nous vous ferons découvrir des Dagans togolaises aux parcours inspirants, de Lomé à Cinkassé. Nous continuerons de leur donner la parole car notre objectif est de pouvoir créer une connexion forte entre les générations. Je vous rassure, Dagan magazine, notre joyau togolais, continuera de faire la fierté de notre pays, même au-delà de nos frontières. Je ne saurai terminer cet édito sans vous dire « merci » de nous avoir accompagnés pendant ces 5 années de parution.   Krystel A.DICOH Directrice de Publication

NUMERO 0030

  • 5 ans avec vous ! Le temps est enfin venu de célébrer cinq années de complicité avec vous, chères lectrices et chers lecteurs. C’est une occasion exceptionnelle de re- venir sur les cinq ans de parution et sur l’impact de Dagan magazine dans le paysage médiatique et surtout dans la vie de la jeune fille et de la femme togolaise. Au-delà des partages de parcours et d’expériences Directrice de Publication de nos Dagans, j’ai vu chacune d’elle déterminée à transmettre un ensemble de valeurs : le courage, la ténacité, l’audace, la volonté, la résilience… pour ne citer que ceux-là. Que nos Dagans trouvent à travers ces lignes, l’expression de notre profonde reconnaissance pour leurs impacts avérés sur la jeune génération. Nous avons démarré nos deux premières années avec une équipe très réduite. À ce moment-là, nous étions loin d’imaginer que nous serions aujourd’hui une équipe élargie à 07 membres pour offrir un contenu d’exception et célébrer avec vous, nos 05 ans d’âge. Notre campagne de communication incontournable, fluctuant aux couleurs de chaque parution, a accru notre visibilité. Nous avons honoré 28 femmes togolaises et publié plus de 75 000 exemplaires. Nous avons développé nos réseaux sociaux et comptons une communauté de milliers d’abonnés. Nous sommes aujourd’hui le magazine, 100 % togolais, le plus populaire sur l’échiquier national. Nous ne pouvons plus nous arrêter. Nous continuons la marche même si nous amorçons cette cinquième année, sans grand soutien. Nous avons appris à nous ajuster avec l’espoir d’être accompagné par vos entreprises pour la promotion de la femme togolaise. Un immense merci à nos partenaires historiques : la Brasserie BB de Lomé, To- gocom, Clair Optic et Krystal Optique. Nous nous réjouissons également de notre partenariat visionnaire avec SOS Dr TV qui consolide nos deux médias. Merci, chers partenaires, de croire en ce projet patriotique qui est d’honorer la femme togolaise. Votre visibilité reste notre engagement. Aujourd’hui, Dagan Magazine semble être le point de rencontre entre deux géné- rations, une publication de référence, une véritable pépite d’information au fémi- nin, et surtout un cadeau inestimable pour la jeune génération. À vous donc, jeunes lectrices et jeunes lecteurs, ce magazine est le vôtre. Qu’il vous inspire et vous édifie pour que vous soyez les Dagans et Fogans de demain. Merci à tous, hommes et femmes, qui nous encouragez à continuer de porter ce projet. Je ne peux terminer cet édito anniversaire sans remercier toute l’équipe de Dagan Magazine et tous ceux qui ont apporté à un moment ou à un autre une pierre à cet édifice. Merci Je nous souhaite un excellent 5e anniversaire.     Krystel A.DICOH Directrice de Publication

NUMERO 0029

  • Nouvelle année, nouveaux défis ! Ce premier éditorial de l’année 2024 est ici l’oc- casion, au nom de toute l’équipe de Dagan Ma- gazine, de vous présenter nos vœux les meil- leurs. L’année 2024 marque nos 5 années de parution. Un défi relevé de faire de Dagan Magazine, une presse incontournable dans le paysage média- tique togolais. 29 parutions qui vous ont ravis et mérités vos encouragements. Recevez ici, nos sincères remerciements. Dans ce 29ème numéro, nous mettons en lumière Mme Célestine Akouavi Amagbegnon-Aïdam, ancienne Ministre des Droits de l’Homme et de la Consolidation de la Démocratie. Son parcours édifiera la jeune génération sur la vie d’une femme en politique et sur l’engagement de la société civile aux destinées de notre pays. Saluons également Madame Falilatou Tchanilé-Salifou, présidente de la Fédération Togolaise d’Athlétisme, élue Femme de l’année 2023 par World Athletics Awards. Une fierté pour le Togo, un exemple pour les femmes to- golaises et une reconnaissance méritée pour le sport féminin que nous ne pouvions laissé passer inaperçue. L’esprit de Dagan, le magazine qui fait des Davis de vraies Dagans, sera em- preint de jeunesse cette année. Éduquer et enrichir nos jeunes, partager des parcours et des conseils de nos dagans, les instruire sur les sujets qui les pré- occupent. Nous irons vers eux, les sensibilisant à la lecture et partageant nos expériences en matière de leadership. Ils représentent 65 % de nos lecteurs, et c’est tout à notre honneur de leur donner la priorité. L’expérience de nos Dagans à la TVT dans l’émission NEKTAR, débutée en septembre 2023, s’avère concluante, preuve que leurs parcours méritent d’être partagés au-delà de nos frontières. Notre réseau de distribution se développe, avec pour objectif en 2024 de rendre le magazine encore plus accessible, surtout à l’intérieur du pays. Notre site web www.daganmag.com fait peau neuve et change son approche pour gagner en visibilité et en trafic pour s’imposer comme un média fémi- nin reconnu à l’échelle internationale. Notre dynamique demeure celle de faire de Dagan Magazine un projet pa- triotique, car c’est ensemble que nous devons honorer nos grandes sœurs. Je ne peux conclure sans remercier chaleureusement toute l’équipe de Da- gan Magazine, toutes les Dagans qui ont accepté de partager leur histoire et tous les annonceurs qui croient en nous et qui apportent leur pierre à cet édifice de valorisation de la femme. Bonne et heureuse année 2024 à toutes et à tous.   Krystel A.DICOH Directrice de Publication

NUMERO 0028

  • Chères lectrices et chers lecteurs, En ces heures de bilans où résonnent encore et timidement les cloches annonciatrices d’une aube nouvelle,nous terminons l’année avec la grande fierté d’avoir honoré notre engage- ment, celui de mettre en lumière des parcours inspirants de femmes togolaises. Tout au long de cette année, vous nous avez démontré votre attachement et votre fidé- lité à DAGAN magazine, nous encourageant à continuer cette noble aven- ture en vue d’inspirer la jeune génération. Au cœur de ce dernier numéro de l’année 2023, celle qui succède à Feue Rose CREPPY, la nouvelle Présidente de l’APRT (Association Professionnelle des Revendeuses de Tissus), j’ai nommé Dagan Edwige SANT’ANNA-ATAYI. Également directrice des boulangeries pâtisseries « Le Croustillant », elle partage avec nos lecteurs et nos lectrices, son parcours atypique et ses nou- veaux enjeux à la tête de l’APRT. C’est avec joie que je vous annonce le partenariat de DAGAN Magazine avec l’émission matinale NEKTAR sur la TVT.« Dagan se décrypte » est le nom de la rubrique qui donne la parole à nos Dagans une fois par mois, depuis le mois d’octobre 2023. Ce partenariat est encore une occasion de valoriser la femme togolaise, d’inspirer la jeune fille et bien évidemment de promouvoir la vente en ligne de notre magazine. Quelle émotion de voir nos dagans à la télévision togolaise et de se rendre à l’évidence que ce sont des femmes togolaises braves, fortes et belles dignes d’être appelées ainsi. A travers ce 28ème numéro de Dagan Magazine, vous méritez bien nos plus vifs remerciements et notre admiration pour nous avoir toujours fait confiance depuis bientôt 5 ans. Oui en 2024, Dagan Magazine fêtera ses 5 ans de parution. Vous nous avez toujours soutenus depuis le début et je vous en remercie de tout cœur. Que perdure cette confiance renouvelée pour qu’ensemble et avec vous, nous continuons à valoriser nos mères, nos grandes sœurs, nos grands-mères, nos tantes... bref, nos Dagans! Au seuil de cette nouvelle année, toute l’équipe de DAGAN Magazine se joint à moi pour vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année et une bonne et heureuse année 2024.

NUMERO 0023

  • Chers lectrices, Chers lecteurs, Recevez mes vœux chaleureux de bonheur et de prospérité pour cette année 2023. Je vous reitère mon total engagement cette année en- core auprès de toutes celles et ceux qui s’investissent au quotidien pour faire avancer la cause de la femme togolaise. Comme vous le savez, Dagan magazine bâtit son succès de jour en jour, grâce à l’accompa- gnement de nos partenaires et des membres de notre équipe rédactionnelle. A toutes nos lectrices et à tous nos lecteurs, je dis Directrice de Publication merci à travers ces lignes. Votre fidélité et votre intérêt grandissant pour Dagan Magazine est pour moi et mon équipe une véritable motivation. Je vous présente ici toute ma gratitude. Tout au long de l’année 2023, nous continuerons à magnifier la femme togolaise dans toutes ses dimensions et célébrer cet esprit d’équipe qui constitue notre force. C’est aussi une année de défis pour notre Magazine, qui a déjà franchi bien d’étapes essentielles pour satisfaire au mieux ses lectrices et lecteurs. Dans le souci d’être une reference en matiere de presse feminine et de sans cesse nous améliorer nous passons à une étape supérieure en relookant nos pages. Nous sommes convaincus que vous trouverez pleine satisfaction dans cette nouvelle édition. Et pour écrire en toute beauté les pages de 2023, la Rédaction vous enveloppe dans le destin d’une femme exceptionnelle altruiste et combattante pour qui la vie n’a pas été tendre. Pourtant Mme NABOUDJA Téné Odile, garde le sourire et une bonne humeur face aux vicissitudes de la vie. Elle nous enrichit de son expérience et de son extraordinaire parcours en tant que revendeuse d’ignames. Comment fêter la Saint-valentin dans une relation à distance? L’amitié entre homme et femme est-elle vraiment possible? Voici quelques théma- tiques abordées dans ce nouveau numéro. Cette 23e édition qui inaugure l’année nouvelle dresse une bonne brochette d’évè- nements qui ont marqué la fin de l’année écoulée. La Foire internationale de Lomé, la finale Miss Togo illuminée par l’élue Chimène MOLADJA Ekui Chimène, le Festival de danses traditionnelles BOBOBO de Maitre ATTOH Mensah, le Lomé MAKE-UP ainsi que le Marathon international de la paix de Lomé garderont vive la flamme du rayonnement culturel au Togo. Que vous dire d’autre en ce début d’année ? Que j’aime vous voir et vous imaginer débordant de bonheur, surtout en ce début d’année où tout le monde s’affaire pour créer des conditions favorables à une année de lumières et de réussite dans toutes les dimensions de la vie. Alors merci à vous tous et recevez au plus profond de vous, cette énergie positive qui me met en joie et me fait espérer que la Terre a encore de beaux jours devant elle, si chacun y met du sien. Heureuse année !!!  

    Krystel A.DICOH

NUMERO 0018

  • L’humanité célèbre le 8 mars de chaque année, la femme, source de vie, pilier de la famille, et socle de la société. C’est l’occasion de vous rendre hommage, chères Dagans, pour tous vos efforts et sacrifices consentis au quotidien. Oui, la femme togolaise continue d’être au centre de toutes les activités et de réaliser des projets d’envergure. L’un des exemples, les plus remarquables dans le secteur de l’alimentation, qui retient notre attention pour ce 18e numéro est bien évidemment Dagan Flore Directrice de Publication Bayi NORMAN. Une femme audacieuse, marquante du monde togolais des affaires, qui a réussi par sa persévérance à se faire un nom dans son secteur d’activité, principalement dans la commercialisation du riz à travers la société MAWU-NYON Sarl dépositaire des marques de riz SISTER GRACE et GINO entre autres. Couronnée meilleure femme manager de l’année 2019, elle nous dévoile les secrets de son parcours très inspirant. Cette réussite nous conforte à l’idée que l’avenir est toujours prometteur pour celles qui aiment ce qu’elles font et qui travaillent avec ardeur et patience. Le contexte de la Journée internationale de la femme est également l’occasion de soulever le débat sur les défis à relever. Le mot de la Représentante résidente de l’UNFPA-TOGO, Madame Josiane YAGUIBOU, est le bienvenu dans ce cadre, nous invitant à mieux comprendre les objectifs de cette institution et leurs actions menées en faveur des enfants et de la femme à qui est dédié le 08 mars à travers le monde. Car en effet, avant d’être une fête, le 08 mars est une commémoration de l’histoire, une célébration des conquêtes de droits obtenus et des batailles gagnées de haute lutte par de braves et courageuses femmes. Ainsi, au-delà de l’aspect festif qui reste important, parce que c’est bien cela qui mobilise, qui fédère les femmes de tous les niveaux, il faut aussi et surtout continuer à mettre l’accent sur la lutte pour les droits des femmes, en particulier, pour le droit à l’éducation de la jeune fille, qui me tient particulièrement à cœur. Loin d’être une perte de temps, ou une occasion pour maquiller la femme, au regard des problèmes qui minent son quotidien, loin d’être une émanation des organismes internationaux, des ONG dont on fait à tort le procès de se sucrer par rapport au financement qui leur sont apportés, le 08 mars reste et demeure une plateforme d’expression des problèmes au goût festif, pour en diminuer les fortes douleurs nées des blessures infligées aux femmes. C’est en même temps un moment de commémoration par excellence où à travers des tables rondes, des causeries éducatives, le monde féminin montre sa capacité à mieux comprendre un certain nombre d’enjeux afin de se remettre en cause pour construire un monde débarrassé de toute oppression et de toute exploitation. C’est bien cela la journée internationale des droits des femmes. A cette occasion, toute l’équipe de la Rédaction, par ma plume, souhaite une bonne fête à toutes les femmes et en particulier à toutes nos Dagans qui ont fait la Une de notre magazine. Je vous souhaite un très bon moment de lecture à tous.  

    Krystel A. DICOH

NUMERO 0016

  • Chères lectrices et chers lecteurs, C'est toujours pour moi un immense bonheur d'échanger avec vous, à chaque parution de Dagan magazine, votre tribune toujours au rendez-vous de la rencontre des femmes qui ont réussi, par leur courage et leur détermination, à jouer pleinement un rôle remarquable sur l'échiquier de la reconnaissance et du mérite. Ainsi, l'honneur aux dames semble porter, désormais, Directrice de Publication l'estampille de Dagan Magazine résolu à retracer l'exaltant chemin parcouru par d'excellentes et remarquables femmes aux progrès probants réalisés sur le vaste chantier du développement socio-économique. Parmi elles, une icône de la cuisine togolaise et de l'art culinaire, Mme Vivi Royale de son vrai nom Dagan ADJAMAGBO Vivi Arougba, qui a accepté de nous dévoiler son riche parcours dans ce 16ème numéro. Elle en profite pour partager avec nous sa dernière trouvaille culinaire très prisée par sa clientèle, la « Duchesse de patate douce » qu'elle conseille vivement aux personnes diabétiques. Comme vous le savez, au Togo, les femmes représentent 51,4% de la population ème d'après le 4 recensement général et sur le plan économique 53,7% des actifs contre 46,3% seulement pour les hommes. Elles font la fierté du pays à travers leur bravoure, courage, audace, ténacité et poids économique. Pourtant, elles sont souvent exposées à un risque accru de violence dont nous faisons cas dans les rubriques « Histoire de femmes » et « Style de vie ». Oui, parce que nos dames sont celles qui font et portent le développement, nous allons ensemble avec vous et la nouvelle équipe de Dagan magazine, œuvrer inlassablement pour soutenir et révéler aux yeux du monde les actions ô combien exaltantes de la condition féminine et, amplifier l'élan qui a été enclenché il y a encore bien longtemps par les héroïnes togolaises à qui nous rendonsun vibrant hommage. Nous vous invitons à parcourir l'ensemble de nos autres rubriques toutes aussi riches et digestes, notammentla rubrique santé par laquelle nous vous donnons les clés pour mieux vous prémunirdes troubles digestifs, surtouten ces moments de fin d'année aux allures festives. Dans notre marche vers l'excellence, les jours s'égrènent comme un chapelet, et nous nous approchons de l'orée d'une nouvelle année. Il ne me reste qu'à vous souhaiter par anticipation, au nom de l'équipe rédactionnelle et en mon nom propre, nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité ainsi qu'à vos familles et à tous ceux qui vous sont chers, pour l'année 2022 qui s'annonce à grands pas. Très bonne lecture à toutes et à tous.  

    Krystel A. DICOH

NUMERO 0015

  • Chères lectrices et chers lecteurs, C’est toujours une joie d’écrire cet édito vous annonçant la publication d’un nouveau numéro de Dagan Magazine, le magazine de la femme togolaise. Toujours fidèles à notre ligne éditoriale qui est de mettre à l’honneur une femme togolaise, notre objectif est de faire de ce magazine une référence en matière de presse féminine togolaise. Nos rubriques sont de plus en plus riches et notre sommaire s’adapte pour laisser à l’affiche les rubriques qui suscitent le plus d’intérêt et la place à de nouvelles rubriques. C’est ainsi que la rubrique « MIADENOU » fait son apparition pour nous rappeler les rites et coutumes de notre terroir et démystifier certaines célébrations et rituels ; dans ce numéro c’est le Rituel des Adjifo qui nous dévoile ses secrets. La rubrique « Mon homme à moi » change de nom et devient la rubrique « LONLONGNE » qui ne fait que dire la même chose dans un dialecte de chez nous. Les autres rubriques : CUISINE, BEAUTE, MODE, STYLE DE VIE, DAGAN DAVI, HISTOIRE DE FEMME, TRUCS ET ASTUCES, BON A SAVOIR etc… sont plus enrichies et obligent certaines rubriques à tirer leur révérence. C’est ainsi que « ce que femme veut », « le saviez-vous » et « l’horoscope» sont absents de ce numéro qui comportent, malgré tout 56 pages, un record absolu du nombre de pages depuis sa création. Ce quinzième numéro met à l’honneur le Professeur Directrice de Publication KPEGBA Kafui, Docteur en chimie organique, Enseignante-Chercheure, Maître de conférences et Professeur titulaire (CAMES). Dagan Kafui KPEGBA est la première femme députée à l’Assemblée Nationale de notre pays. Actuellement, deuxième Vice-Présidente de l’Université de Lomé, c’est une femme brillante, passionnée et rigoureuse qui nous a raconté son histoire dans une ambiance très détendue. Pour elle, « abandonner ou baisser les bras n’est pas la solution ». Cette interview édifiera la jeune étudiante car elle est riche en conseils pleins de sagesse d’une Dagan qui n’a plus rien à démontrer. Je profite de l’occasion pour remercier tous ceux et celles qui ont participé à la 2ème édition du challenge DAGAN MAG qui a eu lieu du 1er au 15 août 2021 et qui ont porté de l’intérêt à cette action. Mes remerciements vont également à nos fidèles partenaires pour leur soutien dans cette initiative. Bonne lecture à tous.  

    Krystel A. DICOH

NUMERO 0010

  •   Nous voici à l’approche des fêtes de fin d’année, d’une année particulièrement difficile. En effet, la pandémie de la Covid 19 a bouleversé notre quotidien, déstabilisé notre équilibre économique et mis nos émotions à rude épreuve. L’année 2021 est attendue avec grande impatience, espérant à travers ces nouveaux jours la fin de toutes ces perturbations. C’est dans cette optique que votre magazine a tenu à rester dans une ambiance de fêtes en vous proposant des articles qui vous aideront à terminer l’année en beauté.   Pour ce dixième numéro, nous partageons avec vous l’expérience de Dagan Dorothée TABIOU IBRAHIMA, journaliste de renom, qui a marqué son passage à la Télévision Togolaise en défendant la cause des femmes à travers des émissions télévisées telles que « Questions de Femmes » et « l’Antenne aux Femmes ». C’est une Dagan simple et très croyante, qui nous a reçus à son charmant domicile pour nous raconter son parcours en toute humilité et donner de sages conseils aux davis désirant embrasser la carrière de journaliste. « De l’audace en toute humilité » est le message que nous retiendrons de cette interview exclusive accordée à Dagan Magazine pour nos petites sœurs. La nomination d’une femme au poste de Premier Ministre, pour la première fois dans l’histoire de notre pays, honore la femme togolaise. En effet, depuis le 28 septembre dernier, Madame Victoire TOMEGAH-DOGBE est la première femme Chef du Gouvernement. C’est tout naturellement que Dagan Magazine se félicite de cette nomination et revient sur le brillant parcours de cette femme d’Etat. Ce dixième numéro fait un clin d’œil aux hommes. Oui mesdames ! Vous trouverez dans la rubrique MODE toutes les astuces pour que votre homme soit à la hauteur, pendant les fêtes, dans un smoking que vous aurez pris soin de personnaliser avec le pagne de chez nous. La rubrique SANTE vous parle du diabète en vous invitant à mieux comprendre cette maladie et à surveiller votre glycémie. Vous consommerez donc avec modération la bûche à la mangue dont vous aurez la recette dans la rubrique CUISINE. Les nouvelles rubriques sont au rendez- vous avec le mode d’emploi d’une cure de détox après les fêtes dans la rubrique BIEN-ETRE, et comment se remettre d’une déception amoureuse dans la rubrique STYLE de Vie. L’HISTOIRE DE FEMME vous montrera que la magie de Noël existe encore et le père Noël se démystifiera dans la rubrique le SAVIEZ-VOUS. Vous êtes jaloux ? Vous en saurez plus sur ce sentiment afin de mieux gérer vos crises. La BANDE DESSINEE, l’ASTROLOGIE et toutes les autres rubriques ont été conçues pour donner à cette fin d’année un air de fêtes. Chères lectrices, chers lecteurs et chers partenaires, nous profitons de cette fin d’année pour vous remercier de votre fidélité, de vos encouragements et de votre soutien tout au long de l’année 2020. Chères Dagans qui avez fait la une du magazine tout au long de cette année, recevez ici l’expression de notre profonde gratitude pour ces grands moments de partage. Nous vous souhaitons à toutes et à tous de très belles fêtes de fin d’année dans le respect des mesures barrières.  

    Krystel A. DICOH

NUMERO 0009

  • Vous êtes de plus en plus nombreux à réclamer votre bimestriel qui fait des Davis de vraies Dagans et nous en sommes très fiers. Raison pour laquelle nous étoffons le magazine et nous attelons à vous offrir encore plus de rubriques plus passionnantes les unes que les autres. Nous passons de 40 pages à un magazine de 44 pages, sachant que le premier numéro de Dagan Magazine comportait 24 pages. Cette étonnante progression s’est faite grâce à vous et nous vous en sommes reconnaissants. Pour ce neuvième numéro, Dagan Magazine met en lumière le parcours d’une femme juriste d’affaires spécialisée dans le management des entreprises, directrice de société, coordinatrice nationale de INNOV’UP, présidente de la FEFA CEDEAO et conseillère municipale : Candide BAMEZON-LEGUEDE. Elle en a inspiré plus d’une par son travail, son leadership, son courage, son intelligence et sa créativité. C’est une Dagan au grand cœur qui nous a ouvert les portes de son histoire et dévoilé les secrets de sa réussite à travers une interview exclusive, témoignage d’une vie, riche en titres et distinctions, remplie d’audace, de courage et d’initiatives. Nous avons eu, pour ce numéro, le privilège d’interroger deux dagans qui ont répondu à nos questions dans les rubriques Beauté et Mode : Dagan Mathilde BRUCE dite « Sister », directrice du salon Elysée Coiffure qui nous parle de la coiffure d’hier et d’aujourd’hui, et Dagan Edwige ATAYI, directrice des Etablissements Nanaël, qui nous édifie, avec grand plaisir, sur les pagnes de la dot. Trois nouvelles rubriques font leur entrée dans ce numéro : la rubrique STYLE de Annie Peg qui nous donne des astuces pour s’inviter au restaurant, la rubrique BIEN-ETRE de Nadia, qui nous suggère de prendre soin de nous et révèle tous les secrets du massage et enfin la rubrique CIVISME, un petit coin où nous faisons la lumière sur les questions de citoyenneté, de droit et de devoir. Pour cette première sortie, ce sont les actes d’Etat Civil qui sont évoqués. Vous êtes timide ? Vous trouverez les voies et moyens de vaincre votre timidité dans la rubrique PSYCHO. Toutes les autres rubriques sont au rendez-vous : CUISINE, HISTOIRE DE FEMMES, DAGAN- DAVI, LE SAVIEZ-VOUS etc…., avec pour la rubrique SANTE, un sujet sur l’Hypertension Artérielle qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Nous ne nous lasserons pas de dire que Dagan Magazine se veut le magazine de la femme jeune, belle, forte, mais aussi de la femme d’expérience et de sagesse. Un magazine d’échanges où les femmes de toutes les générations se reconnaissent et affirment leur féminité. Toute l’équipe de rédaction œuvre chaque jour pour que ce magazine soit le vôtre, mesdames, et également une référence en matière de presse féminine togolaise. Nous vous souhaitons de bons moments de lecture.  

    Krystel A. DICOH

NUMERO 0008

NUMERO 0007

  • Chères lectrices, chers lecteurs, La planète terre portant un masque fait la couverture du huitième numéro de Dagan Magazine ! Oui, c’est le choix de la rédaction car nous ne pouvons passer sous silence la pandémie du Covid 19 qui sévit dans le monde entier depuis le mois de Décembre 2019 causant la mort de plus d’environ 300 000 personnes dans le monde, modifiant ainsi les habitudes, le mode de vie, les projets et chamboulant l’environnement mondial nous obligeant à accepter l’inimaginable : le Confinement dans les plus grandes villes du monde. Devant cet état de fait, le Magazine «Dagan la femme togolaise » ne peut pas rester insensible et sourd à cette pandémie. L’heure est grave, chères Dagans ! Votre Magazine choisit donc, dans ce nouveau numéro, d’informer ses lecteurs et ses lectrices comme une presse qui prend la mesure en tant de crise. Pour ce faire, nous avons demandé à une Dagan, Professeur Mireille PRINCE DAVID de nous parler du Covid 19, son origine, son mode de transmission, les précautions à prendre, le vaccin, la chloroquine etc… de nous dire tout ce que nous devons savoir sur cette forme de coronavirus : le Covid 19. Nous approchions tranquillement de la fête du 1ermai, lorsque cette pandémie nous confine et nous oblige à revoir tous nos projets. La rubrique « ce que femme veut » nous dit ce que les femmes pensent de ce 1er Mai façon Covid 19. La rubrique Santé nous interpelle sur le surmenage car « l’après Covid » risque de nous pousser à travailler plus pour rattraper le retard et les pertes financières et il ne faudra surtout pas tomber dans l’excès de travail donc dans le surmenage. La rubrique Mode nous parlera de l’attaché du foulard Gélé que nous aurons loisir à expérimenter durant les longues soirées de couvre-feu. Notre astrologie est au rendez-vous pour nous présager des jours meilleurs, et les rubriques cuisine, beauté, psycho retiendront votre attention, j’en suis sûre. En prévision des jours meilleurs, il vous restera sûrement beaucoup de gels hydro alcooliques et Dagan vous donne quelques astuces d’utilisation du gel désinfectant pour améliorer votre quotidien dans sa rubrique Trucs et Astuces. La rédaction fait un clin d’œil à sa responsable brand et communication Mlle Delali Djessira KUDAWOO qui vient de décrocher la 3ème place au concours « femmes passionnées » organisé par canal +. Nous lui adressons toutes nos félicitations et sommes fiers de tout ce qu’elle a apporté et continue d’apporter au magazine. Chères lectrices et chers lecteurs, Dagan recommande en cette période de respecter les gestes barrières : porter un masque, lavez-vous les mains autant que possible avec de l’eau et du savon, respecter une distance de 1m entre vous, tousser dans le coude, éviter les visites inutiles et restez chez vous autant que possible. Appeler le 111 si vous ressentez des symptômes, protéger vos enfants et vos familles. Bonne lecture à tous.  

    Krystel A. DICOH

NUMERO 0006

  • Chères lectrices, chers lecteurs, Vous avez accueilli avec beaucoup d’enthousiasme la nouvelle couverture de Dagan Magazine et nous en sommes très fiers. En effet, tout en préservant l’essence du magazine qui est de mettre en lumière une femme togolaise, nous nous modernisons afin d’affirmer notre notoriété au-délà des frontières de notre pays le Togo. Toujours dans le style glamour et moderne, le sixième numéro de DAGAN Magazine est en totale adéquation avec le mois de la femme dont nous vous réservons des informations inédites. Pour ce deuxième numéro de l’année 2020, Madame Elisabeth PALI-TCHALLA nous fait l’honneur de partager avec DAGAN Magazine son histoire. Sage-Femme de formation, elle devient la plus grande grossiste en produits cosmétiques au Togo et dans la sous-région. Elle nous emmène dans son univers; de ses débuts en passant par Esthetica 2000 et la Fédération Inclusive du Karité du Togo dont elle est actuellement la présidente. “Qui court le risque, ne doit pas craindre l’échec” est le conseil qu’elle donne aux petites sœurs. A travers cette interview exclusive, retrouvez les confidences d’une femme puissante, d’une femme d’affaire invétérée et amoureuse de la vie. Dans cette sixième parution, deux nouvelles rubriques s’installent : la rubrique « psycho » pour nous aider à maîtriser notre colère et la rubrique « astrologie féminine » qui permet d’en savoir plus sur votre karma de ce mois Mars. Le dossier « Santé » nous parlera d’obésité, un fléau qui touche aussi bien les hommes que les femmes, aussi bien les enfants. La rubrique « Mode » nous édifiera sur l’entretien des tresses, et la rubrique « Beauté » vous aidera, mesdames, à choisir le parfum qui convient le mieux à votre personnalité. L’ « Actu de femme » nous emmène à Aneho soutenir le projet de la Fondation Nana Anè XV pour la scolarisation de la jeune fille. Nous vous l’avions promis DAGAN Magazine met tout en œuvre pour vous donner le meilleur des informations concernant notre vie de femme africaine. Nous vous souhaitons à toutes et aussi à tous un agréable moment de lecture.

    Krystel A. DICOH